Work hard, play Hard – mais seulement avec la bonne stratégie de prévoyance

Jannis est un homme tout en contrastes : pendant la semaine, c‘est un bon employé de bureau à l'Église évangélique, le week-end, il fait des tournées de par le monde en tant que DJ, se produit dans les festivals et dans les meilleurs clubs, produit de la musique et a ses deux propres émissions de radio. Ce polyvalent est toujours sous tension, il vit intensément chaque instant, mais pense toujours à assurer son avenir.

Tous les débuts sont difficiles

Adolescent, Jannis jouait ses playlists préférées lors des fêtes d'anniversaire et a reçu beaucoup d'éloges pour cela. Ce n'est qu'à ce moment-là qu'il a pensé à professionnaliser son passe-temps. Il a commencé à se produire dans les centres de jeunesse, aux fêtes du bac et dans les premiers clubs. « Au début, ce fut très difficile pour moi de trouver des concerts ou même de me faire un nom. La concurrence entrer les DJ était énorme », se souvient Jannis. Ce fut une longue route pleine d’écueils, jusqu'à ce qu'il ait mis en place un réseau et sa propre marque. Aujourd'hui, il est connu dans le monde artistique sous le nom de DJ Olde.

À 30 ans, il a déjà tout réalisé

Un quotidien tranquille au bureau pendant la semaine et plein gaz le week-end. Ce qui ressemble à une combinaison tout à fait discutable est pour Jannis la solution idéale. « Les contrastes frappants de mon existence me donnent l'équilibre nécessaire », dit le musicien. Professionnellement, Jannis est arrivé à 100 pour cent. « Je viens d'avoir 30 ans et j'ai réalisé ce que j'ai toujours voulu », dit-il. Cependant, il ne se repose pas sur ses lauriers. Il écrit constamment de nouvelles chansons, produit de la musique et négocie avec divers labels de musique.

La prévoyance ne commence pas seulement avec la vieillesse

La vie d'un musicien est passionnante et variée, mais ne garantit pas la sécurité financière. C'est pourquoi Jannis a commencé très tôt à penser à son avenir. Malheureusement, de son point de vue, peu de jeunes sont aussi prévoyants. « Les gens de mon âge oublient généralement qu'ils ne resteront pas toujours jeunes. Dans le cadre de mon émission de radio matinale, nous avons fait un sondage sur les mesures de prévoyance. J'ai été vraiment choqué de constater que beaucoup de moins de 30 ans ne faisaient rien du tout. Jannis, quant à lui, a investi dans son premier fonds de placement à l'âge de 16 ans. Il est venu à OVB par l'intermédiaire d'un ancien camarade d'école. En tant que client de longue date, une relation d'affaires s'est même développée à un moment donné, parce que Jannis a commencé à organiser des événements pour OVB. « OVB n'est pas seulement l'entreprise qui m'offre une protection pour mon avenir, nous sommes devenus beaucoup plus, une famille. Je suis incroyablement heureux d'avoir un partenaire aussi fiable à mes côtés. »

 

Ce site utilise des cookies

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer l'expérience de nos visiteurs. Certains de ces cookies sont techniquement obligatoires afin de garantir certaines fonctions du site. En continuant à naviguer sur ce site, vous consentez à ce que nous utilisions des cookies.  plus

En outre, nous utilisons certains cookies pour recueillir des informations sur le comportement des utilisateurs de ce site Web et pour améliorer notre site Web sur la base de ces informations.